Huguette Marcoux


Votre situation familiale change - votre domicile aussi


Vos enfants ont quitté le nid et la retraite approche à grands pas. Le chez-vous que vous aimez tant et qui a vu grandir votre famille est devenu trop vaste pour vous deux.

Certains de vos amis ont emménagé dans des maisons plus petites; d'autres ont opté pour le village de retraite. Tous vantent les avantages de la formule qu'ils ont adoptée. Une résidence plus modeste entraîne des coûts moindres et elle est plus facile à entretenir. Le village de retraite permet aux résidants de vivre entre voisins qui ont les mêmes valeurs. Les deux formules présentent leurs avantages et leurs inconvénients, mais c'est à vous seul qu'il revient de choisir le mode de vie qui vous convient.

Pour les retraités et les parents dont les enfants ont quitté la maison, le déménagement représente souvent une épreuve tant physique que psychologique. Une solide préparation est essentielle pour bien aborder cette nouvelle étape dans les meilleures conditions possibles. Une fois que vous avez décidé de changer de domicile, plusieurs possibilités d'action s'offrent à vous.

Idéalement, votre résidence de retraite devrait vous permettre de bien vivre les transformations inévitables qui viennent avec l'âge et répondre à vos besoins au gré de leur évolution. Rappelez-vous : plus votre nouveau logement correspondra à vos attentes, moins vous serez tenté de redéménager plus tard.


Des formules nombreuses et diverses
 
Vous vous épargnerez beaucoup d'argent et bien des tracas si vous réfléchissez à tous les aspects de votre décision avant de passer à l'action. Déterminez tout d'abord votre budget et voyez ce que vous pouvez obtenir pour ce prix, selon le type de résidence et le lieu qui vous intéressent.

Si vous choisissez d'acheter une maison plus petite, demandez-vous tout d'abord si vous souhaitez ou non rester dans le même quartier. Vous y vivez sans doute depuis de longues années. Saurez-vous renoncer sans trop de peine aux relations de connaissance et d'amitié que vous avez tissées au fil des ans? Quitterez-vous d'un cþur léger les médecins qui ont toute votre confiance, les commerçants que vous appréciez, les rues que vous avez si souvent parcourues? Vous seul pouvez répondre à ces questions.

Si vous ne souhaitez pas rester dans votre quartier, définissez celui ou ceux dans lesquels vous aimeriez vous établir. Voulez-vous continuer d'habiter la même ville? Préféreriez-vous quitter la métropole? Partir pour le Sud?

Quel type de propriété correspond le mieux à vos besoins? Un condominium qui exige peu ou pas d'entretien, ou un petit bungalow avec jardin?


La copropriété tout confort
 
La copropriété (ou condominium) vous offre de nombreuses commodités tout en vous dispensant des gros travaux d'entretien. Pas étonnant qu'elle emporte souvent la faveur des retraités et des couples dont les enfants ont grandi! On trouve des condos, par exemple sous forme d'appartements ou de maisons en rangées, dans tous les quartiers et à tous les prix. La plupart proposent à leurs résidants des équipements de loisirs tels que piscines, courts de tennis et salles de sport. Certains possèdent même des terrains de golf. Contrairement au propriétaire d'une maison individuelle, le copropriétaire d'un condominium est astreint à certains règlements établis par le Conseil des copropriétaires. Ces règles visent en général à garder les lieux agréables, propres et sûrs. Ayez soin de vérifier auprès du Conseil les impacts que ces consignes pourraient exercer sur votre mode de vie, surtout si vous possédez un animal de compagnie.


Le bungalow liberté
 
La formule du bungalow représente souvent un bon compromis pour les personnes qui ont cessé de travailler ou qui se retrouvent en tête-à-tête après le départ des enfants. Elle vous permet d'être propriétaire unique de votre résidence et de votre jardin, mais sans exiger autant d'entretien qu'une grande maison.

Les bungalows sont très en vogue depuis quelques années, notamment dans les petites collectivités situées non loin des grands centres. Les personnes d'âge mûr sont de plus en plus nombreuses à vendre leur maison en ville pour s'acheter un bungalow moins coûteux dans une région plus rurale.


Le village de retraite, sécurité et commodité
 
Les villages de retraite présentent plusieurs avantages : leurs résidants bénéficient en général des commodités identiques à celles de la copropriété; les maisons ne sont pas trop grandes et les voisins ont des valeurs, des centres d'intérêt et des habitudes de vie similaires.

C'est dans les années 1970 que cette formule a fait son apparition au Canada. Aujourd'hui, ces complexes hébergent souvent de 500 à 1000 ménages et proposent divers types de logements : appartements, maisons unifamiliales séparées, etc. Et surtout, ils possèdent des aires communes regroupant des équipements de sport, des courts de tennis, des salles de rencontres et d'activités sociales, des piscines et même, dans certains cas, des terrains de golf.
Ces collectivités s'apparentent en fait à des villages de vacances. On les trouve surtout dans les régions rurales relativement proches des grands centres urbains, mais suffisamment éloignées pour échapper au stress et à l'agitation de la ville.

Si vous ne savez pas quelle formule choisir, adressez-vous à votre agent immobilier. Il se fera un plaisir de vous fournir gratuitement une évaluation de votre maison et vous aidera à déterminer le type de propriété qui correspond le mieux à vos aspirations et à votre mode de vie.